Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'existence determine la conscience

Les travailleurs ne seront pas dupes (repression, déchéance de nationalité...)

10 Août 2010 , Rédigé par hans Publié dans #Lutte des classes

A trois reprises, au cours de ce mois de juillet, le gouvernement Sarkozy-Fillon a pris ou annoncé des mesures d’ordre législatif antidémocratiques visant à désigner des boucs émissaires.


- Début juillet, avec la loi sur la burqa, l’Etat, sous couvert de références fallacieuses à la laïcité et au droit des femmes, est amené à intervenir dans un domaine qui n’est pas le sien, celui de la vie privée. Cette loi vise clairement à ostraciser une partie de la population. Elle vise à encourager le communautarisme et les tensions communautaires.


- De nouveau, le 28 juillet, saisissant l’occasion de faits divers intervenus dans le Loir-et- Cher, ce sont des populations entières, celle des « gens du voyage », celle des Roms, qui sont jetées en pâture et contre lesquelles des dispositions sont prises pour restreindre les libertés individuelles. En effet, la réunion interministérielle présidée par Nicolas Sarkozy a décidé leur expulsion « quasi immédiate » en cas de délit. Ainsi, sur décision de la police, la notion de « trouble à l’ordre public » sera un instrument irrévocable. Avec la seconde mesure, la moitié des quelque 600 campements considérés comme illicites devraient être évacués dans les trois mois. Ce qui signifie que des milliers de citoyens, avec leurs familles, vont être chassés brutalement des endroits dans lesquels ils vivent. C’est une provocation évidente, source d’incidents dont le gouvernement porte l’entière responsabilité.


- Enfin, utilisant les événements de Grenoble, Nicolas Sarkozy avance une proposition sans précédents depuis Vichy : pour la première fois serait introduite la possibilité de remettre en cause la nationalité française acquise par naturalisation. Le Parti ouvrier indépendant met en garde contre cette dérive qui menace toutes les libertés démocratiques. Les travailleurs ne seront pas dupes. Par ce biais, le gouvernement cherche à désigner des boucs émissaires, à diviser la classe ouvrière et la jeunesse, et donc à les détourner du nécessaire combat uni contre les plans anti-ouvriers, et en particulier pour le retrait de la contre-réforme des retraites.

 
Le Parti ouvrier indépendant se prononce pour l’abrogation de la loi sur la burqa, le rejet et le retrait de tous ces projets antidémocratiques et discriminatoires annoncés. Le Parti ouvrier indépendant rappelle que les dérives totalitaires dans l’histoire ont toujours commencé par la mise en cause et la stigmatisation d’une catégorie de la population.


Dans cette situation dangereuse, plus que jamais, l’heure est à réaliser l’unité la plus solide et la plus large possible de tous les rangs ouvriers, des travailleurs de toutes origines, de tous les secteurs et de leurs organisations dans l’exigence commune : retrait de la contre-réforme des retraites.


Paris, le 1er août 2010

Les secrétaires nationaux du POI,
Daniel Gluckstein, Claude Jenet, Jean Markun, Gérard Schivardi

 

sarko-sado-maso.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article