Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'existence determine la conscience

NON à la remise en cause du droit à l’IVG

23 Novembre 2010 , Rédigé par hans Publié dans #libertés individuelles - sexualité

Les centres d’IVG ferment les uns après les autres dans la région parisienne : Saint-Antoine, Broussais, Tenon, Saint-Germain à Poissy, Avicenne à Bobigny, Jean-Rostand à Ivry, et aussi en province : Chalon-sur-Saône, Nevers, Lyon, Thiers, Moissac, etc.


Cette politique est la conséquence de la mise en œuvre, par les agences régionales de santé, de la loi Bachelot (loi HPST) qui, en regroupant les établissements hospitaliers, supprime des services, des maternités et des centres d’IVG.


Par ailleurs la tarification à l’acte (T2A) incite les hôpitaux à ne plus pratiquer des IVG, qui sont considérées comme « non rentables ». Cette politique remet en cause le droit à l’IVG, c’est-à-dire le droit fondamental des femmes au libre choix.


Le POI condamne cette politique de régression, il dit non à la fermeture des centres pratiquant les IVG et exige :


·         La réouverture des centres fermés ;

·         Le droit à l’IVG sans aucune restriction ;

·         L’abrogation de la loi Bachelot de démantèlement de l’hôpital public, mise en œuvre par les ARS.


Ce sont ces mots d’ordre que le POI fera connaître lors des initiatives prises en défense de l’IVG ,notamment le 6 novembre .


Paris le 2 novembre 2010

IVG_Espagne_V_m.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article